Notre société


Stephane Voitchovsky
Directeur

 

Maurice Neri
Ingénieur chimiste


L’art et la matière

Spécialistes depuis 1989, nous avons acquis une expérience qui nous a permis de tester de nombreuses formules. Nous avons appris à composer avec les exigences et particularités du béton ciré. Notre métier est issu à la fois de la maçonnerie traditionnelle et de la décoration d'intérieur. Nous allions technique, esthétique, art et métier.

Le béton ciré : un matériau d’exception pour des revêtements intemporels

Nous comptons plus de 600 réalisations à notre actif. C'est plus de 13 années d’expériences qui nous ont permis de sélectionner les meilleurs produits, d’élaborer des techniques et un savoir-faire pour des réalisations de grande qualité , d'une stabilité irréprochable.


Atmosphère contemporaine

Un peu d’histoire : de 1990 à 1995, nous nous spécialisons dans les revêtements muraux décoratifs à base de chaux( plus connus sous le nom de stucco vénitien, stucco florentin, chaux glacée et cirée etc. ) afin de réaliser des matières et des textures différentes de celles disponibles sur le marché.

Dès 1995, arrivée dans les revues spécialisées, de la tendance des chapes décoratives pour l'intérieur, en remplacement des revêtements de sol habituels comme le carrelage, le parquet etc..

Elles se font connaître sous diverses appellations: chapes glacées, béton teinté, chape cirée, béton ciré, micro béton. La première approche de ce type d'état de surface s'orientait surtout sur des chapes d'une épaisseur de 8 à 10 cm, plus au moins glacée, de finition un peu brut. La protection de l'état de surface était assurée par l'application de cire naturelle et d'huile  végétale. Les rendus de surfaces (les surfaces finies) étaient souvent irréguliers et les clients se montraient insatisfaits du résultat.

Ensuite, nous avons eu l’arrivée de mortiers décoratifs d’une épaisseur de 1 à 2 cm. Leur rendu permettait des réalisations moins grossières mais soulevait toujours de sérieuses interrogations sur leur capacité à être rénovés en cas de taches ou de dommage.

A partir de 1998, nous avons pressenti  la force de cette tendance et cherché à développer un système de revêtement permettant des réalisations plus faciles à maîtriser, avec des solutions garantissant la pérennité, la rénovation et l'entretien à l'usage.

Après de nombreux tests, nous sommes parvenus à réaliser notre produit actuel.


Test d’usure

Le résultat se traduisit par le choix d'un système applicable en couche fine que l'on qualifiera de   « Microbéton ».  L'avantage de ce système est d'être applicable en couches fines sur une épaisseur totale de 3 mm à 6 mm. Couplé à des travaux de préparation adaptés, ce procédé nous permet de recouvrir des chapes ou de rénover d'anciens carrelages. Il permet d'assurer une qualité esthétique.

 

En matière de protection contre les salissures, même si notre revêtement est compatible avec les cires, les huiles ou les imprégnations, nous nous sommes orientés vers un système de vitrification à base de vernis à deux composants, afin de garantir une protection optimale de notre revêtement .